diapo chateau flaugergues

Château & Jardins

Henri et Brigitte de Colbert, leur fils Pierre et sa femme Marie, sont heureux de vous recevoir pour vous faire partager l'histoire d'une famille, leur passion du beau, du bon, de la vigne et des arts. Cadre prestigieux de vos séminaires et réceptions, le Château de Flaugergues s'accorde à vos envies.

Histoire

famille colbert

Construite à la fin du XVIIe, Flaugergues est l'une de ces demeures appelées "folies" édifiées dans la campagne montpelliéraine. "Maisons dans les feuillages", elles sont le fait d'une nouvelle aristocratie enrichie au service du roi. Situées au milieu du domaine rural, elles sont entourées de magnifiques jardins. Elles deviennent ainsi les résidences d'été des notables de Montpellier au XVIIIe siècle.

En 1696, Etienne de Flaugergues, conseiller à la Cour des Comptes de Montpellier, fait l'acquisition d'un domaine auquel il donnera son nom. Pendant 45 ans, il agrandit et embellit cette "maison des champs" pour lui donner son aspect définitif. Il semble bien que l'usage et la disposition des lieux où fut construit Flaugergues, ses jardins, la qualité simple et soignée de ses bâtiments, aient servi de modèle à de nombreuses "folies" de la région.
En 1811, Flaugergues devient une des résidences de plaisance des Boussairolles, propriétaires du château voisin.
Ainsi transmis de génération en génération, Flaugergues témoigne aujourd'hui du mode de vie des notables montpelliérains de l'époque.

Architecture

Dans l'esprit des châteaux du XVIIe siècle

L'architecture s'épanouit ici dans les constructions mais surtout dans l'aménagement de l'espace. L'architecte qui a conçu l'organisation du lieu n'est pas connu mais plusieurs hypothèses sont actuellement proposées. Sans doute plusieurs personnes se sont-elles succédées pour aménager de 1696 à 1730 le château et son environnement, tels que nous les voyons aujourd'hui.
Tenant compte du fort relief où était construite la maison initiale, l'architecte a pu ainsi créer des espaces proches sur différents niveaux qui sont chacun en soi un spectacle. Chaque espace clos par des murs, haies, arbres, grilles, balustrades, donne ainsi envie d'aller découvrir le mystère de l'espace voisin.

"... Quant à la maison, bien dans l'esprit des châteaux du XVIIe siècle, d'une construction très soignée, appareillée en pierre de taille, elle offre une image monumentale, étonnante pour un château qui se révèle finalement n'être qu'un corps de logis simple en profondeur.
Dressé sur son perron, il s'élève sur trois niveaux, et sa façade principale sur les jardins ne présente pas moins de sept travées de fenêtres...Les murs sont recouverts d'un badigeon de couleur sable, presque doré.
L'axe de la façade est marqué par une porte d'entrée, inspirée de l'ordre dorique, à pilastres latéraux portant un entablement à métopes sculptées en rosace. Encore dans la tradition du XVIIe siècle, de sobres bandeaux d'étages continus, à moulures plates, soulignent les niveaux. Le premier étage est désigné comme étage noble par ses fenêtres, enrichies d'un larmier qui, à chaque extrémité de la façade, ouvrent sur des balcons en fer forgé portés par des trompes... A l'arrière, le bâtiment est presque aveugle, de fausses fenêtres en assurent la symétrie.
Les toits, soulignés à la base par une corniche, sont traditionnellement recouverts de tuiles romaines. Leur crête est marquée par des épis de faîtage en terre cuite vernissée, de couleurs jaune et verte, en forme de vases, et par des boules sur piédouches (origine régionale à Saint-Jean-de-Fos).
L'ensemble donne une impression de noblesse que la présence de sculptures et de fers forgés, accentue encore..."

extrait de "Les châteaux du Bas-Languedoc" de Anne Touzery-Salager

L'escalier, périlleux morceau d'architecture

C'est à l'intérieur que l'on découvre le trésor de Flaugergues. Démesuré, l'escalier, véritable morceau d'ostentation, comme dans la plupart des hôtels particuliers de Montpellier, occupe la place principale : ici, pratiquement, le quart du volume total de la demeure !
Il correspond à la travée centrale du bâtiment dont il occupe toute la profondeur et dessert tous les étages.
Ses volées sont suspendues et soutenues, ainsi que les paliers, par des arcs à clefs pendantes. Spectaculaire, avec sa très belle rampe en fer forgé à motifs de balustres faite par "Cartoi", il est cependant d'une esthétique retardataire, pleinement du XVIIe siècle, alors que le château naît pratiquement avec le siècle qui suit.

Mobilier

Un rare ensemble de tapisseries Flamandes

tapisserie chateau flaugergues

Une belle suite de tapisseries est la parure majeure de Flaugergues. Quatre pièces ornent les murs de la spacieuse cage d'escalier, une cinquième se trouve dans la bibliothèque.
Flamandes, elles représentent cinq événements de la vie de Moïse et ont été tissées vers 1670 à Anvers dans les ateliers de Philippe Wauters. Plusieurs hypothèses ont été émises, attribuant les cartons à Abraham Von Dienpenberck, à Niccolo dell'Abbate ou même à Sébastien Bourdon.
Restaurées entre 1975 et 1985, ces tapisseries aux couleurs particulièrement vives sont aujourd'hui en un état de conservation remarquable. Elles ont été classées Monuments Historiques en 1992.

Un mobilier raffiné

Dans son ensemble, le mobilier que l'on retrouve à Flaugergues a été acheté pour les hôtels particuliers en ville qu'habitaient, au XVIIIe siècle, les conseillers à la Cour des Comptes, souvent grands collectionneurs.
Ces résidences urbaines ayant été vidées ou détruites pour cause de révolution ou d'urbanisation, leurs meubles ont rejoint les différents logements des descendants et une partie vint remplacer l'ameublement initial, sans doute fort simple, de Flaugergues. D'autres ancêtres vinrent compléter la collection.
Parmi les collections qu'abrite le château on peut citer :

  • Un magnifique mobilier d'époque Louis XV et Louix XVI
  • Un curieux instrument d'époque Louis XV pour visionner les vues d'optique coloriées en relief
  • Une belle série de céramiques
  • Ainsi que d'autres instruments scientifiques qui ornent la bibliothèque

Parc et Jardins

jardin chateau flaugergues

Les jardins ont étés aménagés au cours de l'histoire sur 4 hectares. La présence de la vigne date de l'époque romaine comme en témoigne la villa romaine au fond du parc (visible sur des photos aériennes). Les jardins et les parcs sont classés Monuments Historiques en 1986, et ont reçu le label « Jardin Remarquable » en 2004.
Les terrasses et le jardin à la française ont été aménagés par Etienne de Flaugergues en 1700. L'orangerie et le parc à l'anglaise en 1850 par Charles Joseph de Boussairolles. Une étude des jardins a été faite en 1997 par les étudiants de l'école d'architecture de Versailles, afin de redonner un avenir cohérent, ce qui a amené les propriétaires à faire de nombreux réaménagements en particulier, la bambousaie, l'allée des oliviers, l'orangerie et ses alentours, ainsi que la création d'un jardin des sens.

Les "jardins" autour du château sont actuellement aménagés en cinq lieux :

  • La terrasse devant le château qui présente un aspect classique, simple, dépouillé et laisse le soin du décor à l'architecture et aux sculptures parmi lesquelles deux statues en pierre par Guyon (1728), la Paix et l'Abondance situées de part et d'autre du perron.
  • Le parterre sur terrasse est très symbolique de ce lieu. Il a servi de modèle au XVIII° à de nombreux autres parterres de la région. Au XIX° siècle, il se fit jardin anglais. Au XX° il fut nettoyé et l'architecte paysagiste Emmanuel de Sauvebeuf imagina un plan différent du plan XVIII° : Henri et Brigitte de Colbert s'attachèrent donc à recréer ce nouveau parterre à la "française" en plantant 10 000 buis.
  • La grande allée, dite allée des oliviers, qui longe la maison à l'ouest, constitue une belle perspective de 400m bordée de buis et de jeunes oliviers prometteurs. A l'extrémité sud de cette allée, un belvédère offre une belle vue sur le château et permet d'admirer la vue sur l'extérieur, la mer, les étangs et la campagne environnante.
  • Le parc est situé au sud-ouest du château. Il s'agit d'un jardin à l'anglaise, jardin botanique créé en 1850 avec le triple souci du décor floral, de l'exotisme et de la priorité donnée aux grands arbres, qui s'étend sur trois hectares.
  • Les vignes, autrefois situées autour du château, sont aujourd'hui essentiellement implantées à l'est.

Une flânerie au pas de l’audio guide

Un jardin pour soi le temps d’une visite où chaque pas conduit à un nouvel univers végétal : classique, romantique, italien, méditerranéen... Collections d’agrumes, de bambous et de palmiers, allée magistrale, charmante orangerie..., il faut prendre le temps de découvrir ses nombreuses pièces de verdure sur 3 hectares : terrasse ornée d’une élégante statuaire et vases de pierre, parterre de buis, rivière végétale, avec toujours un banc retiré qui attend le promeneur. Pour les curieux un audio-guide est là !

Visite Virtuelle :

Vous pouvez parcourir la visite virtuelle du Château, de son parc et de ses jardins.
Accéder à la visite virtuelle

puce retourHaut de la page

Contactez-nous

Tél : +33 (0)4 99 526 637

Château de Flaugergues

1744, avenue Albert Einstein

34000 Montpellier - FRANCE

Voir l'itinéraire